.bzh, l'extension pour les Bretons

C'est officiel depuis le 10 mai dernier, il sera bientôt possible d'acquérir, pour votre site Internet, l'extension ".bzh". Comment ? Pourquoi choisir cette extension ? Quand pourrez-vous en profiter ? Explications sur l'une des plus importantes évolutions d'Internet depuis quelques années.
­

Le projet

Si des collectivités, entreprises ou organisations diverses pourront bientôt utiliser l'extension ".bzh", c'est grâce à l'association Point BZH, basée à Quimper (Finistère). Soutenue par l'État, le Conseil Régional de Bretagne et le Conseil Général de Loire-Atlantique, cette association travaillait depuis 2004 sur ce dossier, accompagnée par l'AFNIC. ­

­Pour fédérer les ­activités économiques, sociales et culturelles liées à la Bretagne, il s'agissait de convaincre le gardien des extensions d'Internet, l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers).
C'est désormais chose faite ! En plus de www.votresite.com et/ou www.votresite.fr, vous pourrez ainsi diriger vos internautes vers www.votresite.bzh !

À noter :

Cet accord ne concerne pas exclusivement la région Bretagne. La Ville de Paris a également reçu le feu vert pour bénéficier de l'extension ".paris", au même titre que la Corse, l'Alsace et l'Aquitaine, qui avaient respectivement demandé à l'ICANN de valider les extensions ".corsica", ".alsace" et ".aquitaine".

Les avantages

Selon Mikael BODLORE-PENLAEZ, Vice-président de l'association Point BZH, ce projet a pour objectif de «permettre aux Bretons de montrer leur attachement à l'identité bretonne. Ce n'est pas une extension politique, mais plutôt une extension culturelle et linguistique».

Cette nouvelle extension ".bzh" a également comme avantage de :

  • Faciliter la mémorisation d'une adresse souvent utilisée comme support de communication
  • Permettre la création d'un nouveau territoire numérique via l'émergence de nouveaux services numériques locaux
  • Contribuer à une nouvelle visibilité internationale de la région Bretagne

Les conditions

L'extension ".bzh" pourra être accordée à toute personne, physique ou morale, résidant en Bretagne, ou qui souhaite «manifester un attachement positif à la Bretagne» selon les mots de David LEVESNAN, Président de l'association Point BZH.

Cet attachement pourra se traduire par une implantation géographique en Bretagne (un hôtel dans le Morbihan par exemple) mais pourra également être d'ordre immatériel (faire référence au patrimoine, à la langue, à la culture de la Bretagne). Toute personne résidant en dehors de la Bretagne, qui réaliserait par exemple un site ou une application en rapport avec la Bretagne (ou même un touriste anglais tombé amoureux de la région), pourra ainsi sans problème réserver un nom de domaine en ".bzh".

Bretagne administrative ou Bretagne historique ?

Le vice-président de l'association Point BZH précise : «Quand on dit Bretagne, c'est la Bretagne historique, avec Nantes compris évidemment.»

L'extension sera donc disponible pour les personnes physiques et morales des départements suivants :

  • Côtes-d'Armor (22)
  • Finistère (29)
  • Ille-et-Vilaine (35)
  • Loire-Atlantique (44)
  • Morbihan (56)

À savoir :

La gestion technique de l'extension ".bzh" sera déléguée à l'AFNIC, qui s'occupe déjà des autres extensions françaises d'Internet, notamment celles des DOM-TOM.

Par ailleurs, l'association Point BZH compte également mettre en place, avec l'appui d'opérateurs spécialisés et d'ici le début de l'année 2014, un service de messagerie proposant des adresses mails en ".bzh".

Quand pourra-t-on réserver un nom de domaine en ".bzh" ?

Quimper a été la première ville à obtenir l'extension .bzh, l'adresse www.quimper.bzh étant accessible depuis le 25 juillet 2014. Les partenaires du projet seront les suivants.

Ensuite, à partir du 3 novembre, les collectivités et les associations pourront enregistrer leur nom de domaine en .bzh.

Enfin, l'ouverture générale aura lieue le 4 décembre à 12h, selon le principe du "premier arrivé, premier servi".

Combien ça coûte ?

Le coût d'un nom de domaine en ".bzh" n'est pas encore défini mais il devrait être de quelques dizaines d'euros par an.

David LEVESNAN, Président de l'association Point BZH, espère descendre en dessous du prix du ".cat" catalan, lancé en 2006 et qui avait démarre à 75 € par an. L'association a également signalé que ce tarif aurait «vocation à baisser en fonction du nombre d'enregistrements». Un point sur la grille tarifaire est prévu en septembre.

Quelles sont les prévisions ?

L'association Point BZH estime que 20 000 dépôts de noms de domaine en ".bzh" devraient être réservés dans les 3 ans à venir. À titre de comparaison, il y a aujourd'hui 60 000 noms de domaine en ".cat", l'équivalent catalan lancé en 2006.

Et Creasit dans tout ça ?

Consciente de l'attachement d'un certain nombre de ses clients à la Bretagne, l'agence Creasit suit de très près l'évolution de ce dossier.

Pour être au courant des dernières informations à ce sujet, nous vous invitons à consulter cette page (et nos réseaux sociaux, notamment ­­) dans les mois qui viennent. Elle sera complétée et mise à jour en fonction des renseignements qui nous ­­­parviendront.

Si vous êtes convaincus de vouloir réserver votre nom de domaine en ".bzh", vous pouvez d'ores et déjà remplir ce formulaire pour nous le signaler. Nous prendrons contact avec vous en priorité dès que la réservation sera possible.

Consultez le site dans sa version mobile